Pourquoi j’ai arrêté le sport pendant 2 mois ?

baskets-fitness

Salut les sportives,

Je profite de cette journée OFF qui fait beaucoup de bien pour écrire un billet un peu différent de d’habitude. J’ai eu envie de m’exprimer autrement sur le sport, et puis me livrer un peu plus aussi.

Pour tout vous avouez, j’ai eu une grosse perte de motivation depuis mi-septembre un peu près. Oui oui, vous êtes bien en train de lire… Adepte de la salle de sport que je suis, j’ai raccroché mes baskets pendant presque deux mois. Et le pire dans tout ça, c’est que je l’ai très bien vécu. Explications.

Aïe, j’ai mal !

Depuis plusieurs mois, je me bats contre deux vilaines tendinites qui n’ont pas l’air de vouloir me quitter. Une à la cheville droite, et l’autre au coude droit. Ce n’est pourtant pas faute de faire des séances de kiné (massages, ondes de choc et compagnie) et de solliciter le moins possible mes membres, mais bon je suis bien obligée de marcher et d’utiliser mon bras c’est pas comme si j’étais droitière en plus.

Jusqu’à dernièrement, je faisais mes séances habituelles, je ne travaillais simplement pas les bras. Cet été j’ai même pu faire du sport en salle sur mon lieu de vacances. Sauf qu’après une séance d’1h30 à soulever des poids, mon corps m’a vite rappelé à l’ordre. J’ai donc gentiment levé le pied à la rentrée, jusqu’au jour ou, après une séance de kiné qui s’était pourtant bien passée (enfin je croyais), j’ai eu de fortes douleurs au coude ! J’ai même été obligée de l’immobiliser pendant près de 10 jours. Regardons le côté pratique de la chose quand même : « chéri, tu peux faire à manger ? »; « chéri, tu peux étendre le linge ? »; « chéri, tu peux faire le ménage ? ».  Mouais… sauf que …

La peur de se blesser à nouveau

Je suis rentrée dans une phase pendant laquelle je n’avais plus envie d’aller au sport. Même après la crise passée. Je pense, avec le recul, que j’avais peur de me blesser. De repartir dans une bonne dynamique, et de me faire, une fois de plus, couper l’herbe sous le pied. Alors j’ai préféré tout arrêter et mettre mon corps et mon esprit au repos. J’ai profité de cette pause pour réfléchir à ce qui me motivait vraiment dans le sport. Pourquoi, moi qui y allais 2 à 3 fois par semaine et qui voulais tester les nouveautés de ma salle Keep Cool, tout d’un coup, rien que de penser à faire une séance de squats me donnait presque la boule au ventre ?

Le burn out sportif ça existe ?

La réponse est simple, j’en étais arrivée à un stade de rejet, oui je crois que c’est le bon mot. Je n’allais plus au sport pour avoir un sentiment de bien-être, j’étais rentrée en compétition avec moi-même !

Pendant des mois, j’ai cherché de nouvelles façons de travailler, pour développer si ou ça. J’étais obsédée par les comptes fitness sur Instagram, avec tous ces super-programmes qui vous taillent un corps de mannequin fitness en 6 semaines -De quoi coller des complexes même quand on va en salle depuis des années – Mais moi aussi, à force, j’ai eu envie d’un 6 pack et d’une paire de fesses rondes à la Jen Selter, ne plus avoir de cellulite et compagnie…

Pourtant je savais très bien ce qui se cachait (et qui se cache toujours d’ailleurs) derrière tout ça : une communication bien ficelée ! Je précise, je ne crache pas dans la soupe, moi aussi j’utilise Instagram comme une vitrine de mon blog, j’essaie toujours de mettre les plus jolies photos, mais quand il s’agit de se mettre en scène, là j’ai plus de mal… Quand je dis « se mettre en scène », c’est de passer son temps à poster des photos de soi en culotte ou en brassière… Mais ça, c’est un autre débat pour lequel je donnerai mon point de vue dans un prochain article.

Dooonc en gros, on mélange des blessures qui ne guérissent pas, du bourrage de crâne à la sauce réseaux sociaux et on obtient quoi ? Un burn-out sportif ? Ça existe, vous pensez ?

Se fixer de nouveaux objectifs

Une fois que j’avais pris conscience de tout ça, j’ai pu prendre vraiment du recul et me trouver de nouveaux objectifs :

Le premier objectif reste ma guérison complète, j’y travaille chaque semaine avec mon kiné qui est vraiment extraordinaire !

Le deuxième objectif, est de retrouver la sensation de bien être que me procure le sport. J’ai pu retourner à la salle jeudi pour une petite séance de 45 mn histoire de retrouver des sensations qui vont me remotiver doucement.

Le troisième et dernier objectif, arrêter de me mettre la pression ! Oui car trop de pression tue la pression.

J’espère que cet article vous aura plu. C’est vraiment tout nouveau de parler autant de moi. Du coup, je me demande si ça vous est déjà arrivé, d’en avoir ras le bol ? Et vous avez fait comment pour avoir de nouveau envie de vous remettre au sport ?

Je vous souhaite une bonne journée fin de journée, plus que 2 jours et c’est le week-end !

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s